17 juillet 2004

La leçon de guitare

Première leçon de guitare depuis 1996. Cette fois-ci, je n'ai pas affaire à un ancien du Larzac, mais à un mec frisant la quarantaine, aux cheveux longs et attachés, qui se fait juste un peu de thunes en donnant quelques cours. Dans son salon, qu'il appelait home studio, mais qui est en fait juste une pièce avec quelques guitares et un ordi, il y a cette photo de lui, jeune, les cheveux détachés où il ressemble de manière frappante à un De Niro, qui, jeune, aurait joué dans la Guerre du Feu. Les deux n'ont pas vieilli de la même façon, toutefois (je vous laisse deviner qui de deux s'en sort le mieux). Il me demande d'abord de lui jouer quelque chose. C'est ce que je redoutais. Comme un idiot, je n'ai rien préparé. Je lui joue - mal - Hallelujah, version Jeff Buckley et ensuite, vu que je joue la plupart du temps mes propres compos, j'en gratouille une, puis je m'arrête. Je lui dis que je veux bosser du jazz. Il dit qu'il y a beaucoup de boulot en amont avant de commencer le jazz. Il propose donc de commencer plus simple, avec du blues. On en revient toujours là. Soit le classique, soit le blues. Ça me convient parfaitement, finalement. Il me fait commencer quelques exercices techniques de base. Il remarque que j'ai quelques défauts de débutant. J'aborde finalement ce cours comme le cours de chant, en reprenant tout à zéro. Ça m'apprendra à toujours tout faire de manière superficielle. Y a du boulot.