01 août 2004

Bonheur

Ok, ça c'était bien. Quand Cécile et moi avons créé Androgyny, il y a un et demi, nous avions bien le vague espoir d'en faire, un jour, une vraie soirée clubbing. C'est Bruno, le directeur artistique du Twin's, petit club de la rue Vivienne, qui a proposé il y a quelques mois de nous mettre le pied à l'étrier. Sur le papier, le pari était risqué. Au Charly's, nous réunissons tous les mois une petite centaine de personnes. Au Twin's, il nous fallait en faire le double. La date du 31 juillet n'avait rien non plus d'un cadeau. Le manager du club, après la soirée, nous avouera qu'il ne croyait pas beaucoup en nos chances de succès. Nous-mêmes n'étions pas certains de parvenir à mobiliser les parisien(ne)s resté(e)s dans la capitale. Nos doutes ont été balayé dès 1h30 du matin, lorsque nous avons dépassé les 120 entrées payantes (nous ferons un peu moins du double, au final). Tout s'est bien déroulé. Le matos fonctionnait bien (malgré quelques cds gravés refusés) ; les projections, réalisées par Coco,- alias DJ Tanner (le nom de DJ le plus folle du monde, sauras tu reconnaître la référence ?) après une petite frayeur (le dvd a mis des heures à se graver), ont donné un cachet pro à la soirée ; le dance-floor n'a pas désempli, il n'y a pratiquement pas eu d'embrouilles, à part des échanges d'insultes aux chiottes entre une nana et deux mecs. Voilà, merci à toutes celles et ceux qui se sont déplacé(e)s pour venir danser avec nous. J'espère sincèrement que tout le monde a pris autant de plaisir que nous, parce que nous en avons pris beaucoup. C'était assez incroyable. Je suis assez content de ce que j'ai joué et d'avoir pu placer notamment I was made for loving you, de Kiss. J'ai noté quelques "Oh non" sur Because the night, de Patti Smith, donc la prochaine fois, je passerai plutôt Rock'n'roll nigger. Par ailleurs, nos styles de "DJ" se complètent toujours aussi bien.
Pour ce qui est de la suite des événement, je ne peux pas trop m'avancer. Ce qui est sûr, c'est que nous reprenons au Charly's à la rentrée, en configuration before. Pour ce qui est du Twin's, cela reste à discuter avec les patrons. Je crois néanmoins qu'avec le succès d'hier soir, la conversation partira sur de bonnes bases. Merci encore donc à tou(te)s les habitué(e)s, aux futurs habitué(e)s, aux blogeurs (Xiii, paumé, freaky, nothing et peut-être d'autres), aux curieux et curieuses d'être venu(e)s hier soir, ainsi qu'à celles et ceux qui ne sont pas venu(e)s mais qui ont fait passer le mot, c'était du bonheur en barre.
Pour finir, si quelqu'un a des infos sur le petit mec qui passé 3 heures littéralement *scotché* à la première marche à côté de la cabine du DJ (il était accompagné d'un mec barbu), n'hésitez pas à me contacter. Ou, mieux, si toi-même tu me lis, tu sais maintenant où me trouver. N'hésite pas à venir m'y chercher. ^^