28 octobre 2004

Ani et Joni sont dans un bâteau

Voilà fort longtemps que je ne vous avais pas donné de nouvelles d'Ani et Joni. Réglons d'abord son compte à Joni. Comme son presque homonyme (de prénom) français, Joni Mitchell n'aime pas sa maison de disque. Elle a d'ailleurs décidé de stopper sa carrière musicale parce qu'elle jugeait l'industrie du disque trop vénale. Depuis ces déclarations, Joni a sorti deux compils. La première, "The beginning of Survival", un recueil de chansons dont la spécificité est de contenir des "commentaires sur l'époque dans laquelle nous vivons", de bonnes vieilles chansons engagées (sur l'Ethiopie, contre l'inhumanité de la Justice, etc.). Joan Baez et d'autres le faisaient dans les années 60 et 70, Joni l'a fait dans les années 80 et 90. Pas de bol, à une exception près, l'excellent Slouching towards Bethlehem, l'ensemble de la compil est pratiquement inécoutable, la faute à ces maudits sons de batterie et de synthétiseur trop 80's. Sur Amazon, un commentaire résumait la chose ainsi : "Oh Joni, this is bad !". Deuxième compil, un simple best of. Aucun intérêt. Il en existait déjà. En fait le seul point commun à ces deux disques est de présenter des nouveaux tableaux de Joni. Bon, c'est sympa, on est content, comme lorsqu'on voit les photos du petit dernier, mais bon il ne nous viendrait pas l'idée de les vendre non plus. Bref, ces quelques petites fautes de goûts n'empêchent pas que Joni Mitchell reste une musicienne de génie. Je vous ai beaucoup saoûlé avec son album Blue ici et j'avais envie de mettre des titres venant d'autres albums. Le choix fut rude. Voici donc dans ma radio.blog Morning Morgantown, tiré de Ladies in the canyon, l'enregistrement qui précède Blue. Ladies contient quelques "hits", comme The circle game, Woodstock, ou le célébrissime Big Yellow Taxi, mais j'ai préférée une chanson plus simple, plus directe. Rainy night house, en version live sur ma radio.blog, figure aussi sur cet album ; Joni la chante avec juste un piano Fender Rhodes.

Au tour d'Ani. Comme Woody Allen, Ani difranco sort un truc tous les ans. Son prochain album est prévu pour janvier 2005. Les deux précédents (Evolve et Educated Guess) étaient légèrement décevants, j'espère qu'elle va retrouver toute sa verve. En attendant, son premier vrai dvd live va sortir et il est possible de commander quelques bootlegs officiels sur son site www.righteousbaberecords.com Je n'ai jamais vraiment eu l'âme d'un fan qui collectionne des dizaines de bootlegs de dizaines de concerts. Pourtant, quand une sympathique lectrice de ce blog a proposé de m'envoyer quelques concerts d'Ani par la poste, je n'ai pas pu refuser. Je viens de les recevoir et pour partager ma joie avec vous, j'ai intégré cette fabuleuse reprise de When Doves Cry, de Prince, sur ma radio.blog, tiré d'un concert de 1998 à Osaka. C'est la meilleure reprise de When doves cry que je connaisse, à égalité avec celle de Patti Smith. Enjoy.